Comment Localiser votre jeu vidéo?

Published on 22 Oct 2019

by Kerem Onen

Le titre de cet article annonce une évidence bien sûr, la question est “comment localiser votre jeu vidéo?” et non pas “est-ce que je dois localiser mon jeu vidéo?” D’ici 2020, une localisation en 48 langues sera nécessaire pour atteindre 90% de la population mondiale connectée (selon CSA Research).

Localiser votre jeu va au delà de la simple traduction vers une langue. Il faut adapter le langage aux usages locaux des pays et il faut trouver des spécialistes pour y arriver. 

Les gamers sont connectés, ils sont partout dans le monde et sont sans cesse à la recherche de nouveautés. 

Voici quelques conseils que MotaWord, spécialiste de la localisation de jeux vidéos en 87 langues, peut vous donner pour augmenter vos chances de devenir le prochain Supercell :) 

Et c’est gratuit… 

1/ Pensez à la localisation dès le départ
La localisation est aujourd’hui une obligation pour tout jeu vidéo qui souhaite réussir son entrée sur le marché. Il a certes un coût mais les bénéfices immédiates sont démontrées. Pour faire simple, vous multipliez vos chances de téléchargement par le nombre gamers dans le pays donc vous parlez la langue. Si vous avez bien adapté votre contenu à la langue et la culture du pays, vous avez de grandes chances de réussir. 

La localisation se prépare à la conception. 

  • Il faut faire attention d’un côté technique à ne pas trop intégrer les textes sur les codes sources du jeu. Ceci rendrait plus difficile l’extraction du texte original et l’implémentation des autres langues. Aussi, évitez au maximum d’exclure les variables du texte à traduire dans les phrases comme : “ est arrivé à pour se reposer.” La syntaxe des autres langues ne correspondra pas forcément à celle de la langue source, les traducteurs qui localisent votre jeu doivent voir l’ensemble de la phrase à traduire avec les variables. Bref, faites attention à vos codes… 

  • D’un côté plus pratique, essayez de trouver des noms de caractères, de lieux, d’objets qui pourraient être facilement localisés, sans trop de références à des spécificités/expressions d’une langue ou d’un pays en particulier. 

2/ Déterminez les marchés prioritaires
Une fois que vous avez la squelette de votre plan de localisation, reste à déterminer les marchés prioritaires. La localisation des jeux vidéo a un coût et pour les nouveaux arrivants sur le marché, ce n’est peut-être pas un coût dérisoire de prime abord. 

Il est donc important de déterminer les marchés prioritaires. Dans l’univers actuel des jeux vidéo, et ce n’est pas un scoop qu’on vous donne ici, votre jeu doit être localisé en Anglais, en Japonais, en Coréen, en Chinois (simplifié), en Français, en Allemand, en Portugais brésilien et en Espagnol pour avoir des chances de devenir un hit mondial. A vous ensuite de déterminer les marchés supplémentaires selon la nature de votre jeu. 

3/ Contexte, guide stylistique, lexique
Préparez un contexte et un guide stylistique pour les traducteurs, dites-leur ce que vous voulez obtenir exactement. Voulez-vous traduire les noms des lieux, des caractères, etc. Donnez leur des indications sur le ton à employer (formel, informel, familier, argot, ...)

Ce travail préparatoire est essentiel dans la réussite de votre projet de localisation. N’hésitez pas à inclure votre partenaire de traduction dans le travail, il pourrait vous aider et vous orienter. 

Définir le contexte et créer un guide stylistique vous faciliteront le projet initial mais surtout les éventuelles mises à jour et séquelles. 

MotaWord crée un lexique et une mémoire de traduction pour ses clients dès leur premier projet. Ces outils restent la propriété du client et ont des formats universels facilement exportables. 

Avec une mémoire de traduction soutenue par un lexique, un guide stylistique et un contexte bien défini, vous avez toutes vos chances de réussir la localisation de votre jeu vidéo. 

4/ Passez par des spécialistes
Ne loupez pas votre projet, passez par des spécialistes pour localiser votre jeu. 

N’importe quelle personne bilingue ne peut pas localiser un jeu vidéo. C’est une vraie spécialité même au sein de la profession de traducteur professionnel. 

La localisation diffère de la traduction parce qu’elle contient un élément d’adaptation que seul un professionnel avec une expérience dans le domaine, qui vit dans le pays et qui est de préférence lui-même gamer pourrait assurer. 

Le meilleur moyen de ne pas se rater dans ce projet, c’est de passer par une plateforme de type MotaWord où des traducteurs spécialistes du domaine sont sélectionnés minutieusement sur cv et références et travaillent sur votre projet sous la supervision d’éditeurs expérimentés. 

Gérer un projet de localisation multilingue est un métier, ces projets prennent du temps et des ressources. MotaWord délivre des traductions de grande qualité pour la localisation de votre jeu vidéo en 87 langues. 

Avec ses algorithmes intelligents et ses professionnels qui veillent à la bonne gestion des projets sur la plateforme, MotaWord est la solution idéale pour la localisation de vos jeux vidéos. Obtenez un devis ici ou accédez à l’assistance ici.

Voir aussi (en anglais): Comment Tiny Bop a réussi à multiplier ses revenus en localisant ses jeux en 50 langues avec MotaWord
https://www.motaword.com/cases/tinybop 

A lire aussi sur la différence entre la traduction et la localisation (en anglais):
https://www.motaword.com/blog/is-all-translation-localization

S'INSCRIRE À NOTRE NEWSLETTER